Beignets de tomates vertes (1991)

2 votes

Merci à Valentine pour la critique.

Synopsis :
Dans les années 90, en Alabama, Evelyn Couch, femme au foyer, mène une existence monotone jusqu’à ce qu’elle rencontre Ninny Threadgood, une vieille dame extraordinaire, qui va lui redonner goût à la vie. Celle-ci lui raconte sa jeunesse, 60 ans plus tôt, à Whistle Stop, petite bourgade du sud des Etats-Unis. L’histoire que raconte Ninny est celle de l’amitié entre deux femmes : Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, douce et remarquable cuisinière. Mariée à Franck Bennett, un homme violent, Ruth finit par appeler Idgie au secours, et s’enfuit avec elle. Les deux femmes décident d’ouvrir un restaurant. Mais Bennett n’a pas dit son dernier mot..

Tiré du roman du même nom, ce film est simplement touchant.
L’histoire de l’amitié entre deux femmes, de leur complicité et de leur gaieté, malgré le poids des aléas de la vie. Le parallèle de leur allégresse, avec celui qui est transmit à Evelyn par le simple biais du récit de leur existence.
Tout y est : l’amour, l’amitié, la haine. Le bonheur, la chaleur, la mort. Bref, une véritable histoire de vie.
Le scénario est parfait, les comédiens formidables, l’intrigue bien ficelée, et malgré l’âge du film, il n’a pas pris une ride..
Ce film rend heureux, et donne une mémorable leçon de partage, de courage, et de solidarité.
Bref, un film humain comme il y en a peu, à voir et à faire partager aux gens qu’on aime..

Plus d’infos : VodkasterSensCritiqueAllocine

bouton sidebar