Tu seras mon Fils (2010)

11 votes

Merci à Jean pour la critique !

tu-seras-mon-fils

Synopsis :

On ne choisit ni ses parents, ni ses enfants !
Paul de Marseul, propriétaire d’un prestigieux vignoble à Saint Emilion a un fils, Martin, qui travaille avec lui sur le domaine familial. Mais Paul, vigneron exigeant et passionné, ne supporte pas l’idée que son fils puisse un jour lui succéder. Il rêve d’un fils plus talentueux, plus charismatique… plus conforme à ses fantasmes de père ! L’arrivée de Philippe, le fils de son régisseur va bouleverser la vie de la propriété. Paul tombe en fascination devant ce fils idéal. Commence alors une partie d’échec qui se jouera à quatre : deux pères, deux fils, sous le regard impuissant des femmes qui les entourent. Et au moins l’un d’entre eux n’a plus rien à perdre …

Gilles Legrand livre avec Tu Seras Mon Fils un drame poignant porté par un excellent duo d’acteurs aux interprétations criantes de justesse, le toujours magistral Niels Arestrup, glaçant en patriarche autoritaire et méprisant, et Lorànt Deutsch, touchant en fils constamment rabaissé. On se retrouve complètement pris dans l’engrenage de cette tragédie familiale maitrisée où le déroulement implacable de l’intrigue et les dialogues percutants captivent totalement de bout en bout. Cependant, certaines motivations sont parfois difficiles à comprendre et on pourrait aussi se poser la question de l’intérêt de la scène d’ouverture, ce flashforward qui ne sert à rien si ce n’est révéler incompréhensiblement le dénouement du film, qui d’ailleurs peut apparaitre comme un peu bancal. Reste que l’ensemble est solide et mérite plus de considération que ce que les critiques presse ont voulu nous faire croire.

Plus d’infos : VodkasterSensCritiqueAllocine

bouton sidebar

This entry was posted in Drame by ubf.