L’Associé du diable (1997)

65 votes

Merci à IamSima pour la critique !

l associe du diable
Synopsis :
Jeune et brillant avocat dans une petite ville de Floride, Kevin Lomax n’a jamais perdu un procès, grâce à son talent. A l’issue d’un procès à sensation, où il a détruit sans merci la réputation d ‘une adolescente fragile pour sauver celle d’un pédophile, Kevin reçoit un collègue new-yorkais, porteur d’une invitation de John Milton, directeur d’un puissant cabinet d’avocats prêt à lui faire un pont d’or pour l’intégrer à sa firme. Poussé par une soif de succès obsessionnelle, Kevin adopte aveuglement les valeurs de son nouvel entourage. Tandis que sa femme, Mary Ann, se sent de plus en plus déphasée. Kevin est chargé de la défense d’un des clients les plus importants de la firme, l’entrepreneur Alexander Cullen, accusé d’un triple meurtre.

Excellent film, prenant de bout en bout, grâce aux prestations des deux acteurs principaux, et surtout Al Pacino. L’histoire du Diable est récurrente au cinema mais le réalisateur a su sortir des sentiers connus et insuffler du rythme à son film. Charlize Theron est irrésistible en femme sombrant dans la solitude puis la démence. Vous adorerez le machiavélique Al Pacino…

 

Plus d’infos :

VodkasterSensCritiqueAllocine

bouton sidebar

  • ξx✰ıʇ

    Non, c’est pas possible. Cette critique est mauvaise. Je sort de ma petite séance, avec le sentiment que le film n’a jamais décollé. On commence bercé par une histoire, puis suite à une série de trous d’air (prévisible dès le 1/4 du film), le film perd toute crédibilité et on se retrouve pris au piège devant un navet moralisateur (dieu/satan, le bien/ le mal niveau CM2) dont on subit à chaque image la vieillesse des effets spéciaux. Si encore c’était drôle… A éviter.

    • Curtis Newton

      c du keanu reeves faut pas etre difficile et puis ca date

  • Baptiste Lassus

    Film coulosse, bon jeux d’acteurs, j’ai pas remarqué spécialement le coté binaire bien/mal. A regarder pour au moins se faire un avis, positif pour ma part

  • Curtis Newton

    cool mais connu de chez connu