Patema et le Monde Inversé (2013)

39 votes

Merci à Cezzmania pour la critique !
bon film d'animation
Synopsis :
Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en 2 mondes inversés ignorant tout l’un de l’autre. Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière rêve d’ailleurs.
Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s’adapter à son monde totalitaire.
Le hasard va provoquer la rencontre des 2 adolescents en défiant les lois de la gravité.

Un excellent animé ! Poussant le délire gravitationnel jusqu’au bout. Ce film est injustement méconnu…

 

Pus d’infos :

VodkasterSensCritiqueAllocine

bouton sidebar

  • Orchidahus Vander

    Je ne recommanderai pas. Le film n’a pour lui que ses visuels. Si vous êtes touché par un buisson qui se balance au vent dans la rue, peut être que vous y trouverez votre compte.

    Mais si comme moi vous cherchez des émotions plus tangible, quelque chose qui me fasse dire, “je pourrai croire que tout ce qui se passe est réel”, ce ne sont pas les personnages purement fonctionnel qui n’ont aucun égo propre (du genre à regarder le paysage à travers la vitre pendant 2 minutes et appeler ça de la poésie) ou le scénario qui n’en est pas un, qui vous permettront de retirer un sentiment de satisfaction décent de votre soirée qui vient de vous échapper. Rien n’est vraiment expliqué, certains “rebonds” scénaristiques ne sont en fait que des prétextes pour pouvoir amener un nouveau paysage supposément idyllique, et toujours un peu poussif, parfois vraiment sans la moindre explication sur le pourquoi de ce qu’il leur arrive ni aucun recul de la part des personnages.

    Spoiler spoiler, une tare très symptomatique de cette oeuvre se retranscrit bien dans la fin du film, le ending est filmé comme si les deux civilisations avaient enfin trouvé une harmonie et un nouvel espace où se développer sereinement pour l’avenir. Alors que si on oublie la mise en scène, la réalité c’est que la moitié des protagonistes sont coincés dans cet endroit sans avoir la possibilité immédiate de retourner dans leur civilisation. Et aucun problème n’est vraiment résolu puisque s’ils venaient à s’installer dans cet endroit, la moitié de la population serait toujours concerné par le problème de gravité qui fait qu’il disparaisse dans le ciel.

    En somme beaucoup de poudre aux yeux, c’est un film qui reste plein de bons sentiments mais qui n’est pas tout à fait maîtrisé. Leurs prochaines productions pourraient éventuellement être intéressantes si elles s’avèrent moins clichées.