Critique d’Olivier, merci !

Un documentaire plein de sincérité et d'anecdotes croustillantes. On prend beaucoup de plaisir à découvrir l'histoire rocambolesque de ces musiciens excentriques, réunis pour la première fois dans un squat à Detroit, ayant joué sur quelques scènes prestigieuses de l'époque avant de connaître une chute fracassante. La musique obsédante des Stooges et les performances scéniques survoltées d'Iggy pop valent aussi le détour ! A ne pas louper si vous aimez le rock des seventies.

Morgan Spurlock nous livre ici une satire fascinante du processus de placement de produits dans les films et de l'omniprésence de la publicité dans notre société. Il nous emmène dans son aventure en nous montrant ce qu'il faut pour faire un film et de gagner le mécénat des entreprises. Il utilise l'humour comme il l'a fait dans Super Size Me en pointant comment la publicité est glissée dans la réalisation de films, et peut devenir une partie importante de son business model. Spurlock nous a montré encore une fois qu'il est beaucoup plus facile d'amener le public à écouter les critiques de notre système économique si elles sont livrées avec bonne humeur et un sens de l'humour. En bref, un bon film sur le placement de produits.

Il y a des documentaires et des films qu'on aime raconter à tout le monde parce qu'on est persuadé que quiconque le verra sera conquis. Peu importe si vous êtes fan ou non de street-art, Exit Through the gift shop c'est le type de documentaire que l'on n'oublie pas. Il est drôle, instructif, et toujours captivant. Il ne tourne pas des heures autour du pot et rentre dans le vif du sujet dès le début !

Showing all 3 results