Eden

201298 min

Une jeune femme américano-coréenne est enlevée par un réseau de prostitution et est forcée de vendre ses charmes. Pendant ses deux années de captivité, elle gagne en pouvoir et en influence au sein même de l’organisation qui la retient.

Critique

Un film bouleversant, des scènes chocs, on prend une grosse claque, pas de mélo par ici mais des gamines traitées comme du bétail, du trafic de sexe organisé minutieusement et dirigé par de hautes autorités. Eden, Jamie Chung, est incroyable, jusqu’où va-t-on pour sauver sa peau? La comédienne joue, brillamment, la soumission, la détermination puis la compassion. Matt O’Leary est époustouflant, camé au crac jusqu’à l’os et comme démuni d’émotions, un rôle extraordinaire de dingo tourmenté. Beau Bridges joue le beau salop avec talent.
Le désert, un entrepôt, les boxes où sont parqués les filles, les contrôles sanitaires journalier pour ne pas contaminer les clients. Une usine à sexe, pire qu’une prison. Les filles deviennent machine mais attention il ne faut pas grandir, ici on vend de la chair fraîche.

C’est renversant de cruauté et le sujet est traité brutalement, ça donne au film une dimension particulière.
La toute fin nous donne un brin d’espoir.

Megan Griffiths nous offre un film d’homme à travers un regard de femme. C’est une belle réalisatrice.