5150, Rue des ormes (2009)

37 votes

Merci à Cinevu pour la critique !

rue des ormesSynopsis :
Le 5150, rue des Ormes se trouve au bout d’une allée tranquille dans une petite ville sans histoire. Suite à une chute de vélo, Yannick frappe à la porte des Beaulieu, une famille menée d’une main de fer par Jacques Beaulieu, et se retrouve séquestré dans leur maison. Le père de famille propose alors un marché à Yannick : s’il arrive à le battre aux échecs, il pourra s’en aller librement…

Echec et mat chez les dingues
Marc-André Grondin joue Yannick, il est prodigieux, complètement déstabilisé par la situation, il semble fragilisé par son histoire personnel .
Normand d’Amour est le père de famille déglingué, il est sur une autre planète. Son jeu est subtil entre folie et démesure, le tout en père de famille tranquille .
Sa fille ne rêve que de lui ressembler, elle est le fils qu’il n’a pas eu.
Michelle (Mylène St-Sauveur) est violente et encore plus délirante que son père, une actrice à la Millenium.
La mère est une brave femme dépassée par la situation et on la comprend.

Un film original et éprouvant entre fiction et réalité sordide.
Un jeu qui prend une dimension totalement barrée et dont tous les participants pètent les plombs.

Eric Tessier est un réalisateur atypique et ça donne un autre regard à la catégorie « triller psychologique ».

 

Plus d’infos :

VodkasterSensCritiqueAllocine

bouton sidebar

  • Curtis Newton

    5150 – code des flics aux usa quant un fou s’est échapé de l’asile
    aussi l’ampli guitare d’eddie van halen