Flipped vous transportera dans vos souvenirs d’enfance, léger et poétique, il profite de belles images pour vous conter une belle histoire magnifiquement racontée. On y retrouve deux point de vue, celui du garçon et celui de la fille. Bryce est ennuyé par toute l’attention qu’il reçoit de Juli, alors que de son coté Juli a le béguin pour lui.

The experiment arrive à montrer les travers du genre humain, un vrai face à face avec notre vrai nature !

Kim Chapiron nous présente un film « coup de poing » cousu de point de sutures…. mais pas totalement abouti, comme inachevé car on s’attache aux comédiens, à leur sensibilité à fleur de peau mais on les perd pendant le film. C’était juste une tranche de vie.
On aurait aimé les suivre de plus près car même si l’observation est percutante, elle garde trop de distance.

Adam Butcher est troublant de colère interne, une performance impressionnante. Il porte le film et nous attache à lui pieds et poings liés.

Ses partenaires sont en vase clos, tous bien dirigés mais la rébellion se dessine et le pire nous attends au coin d’un couloir.

C’est une expérience de vie brutale et c’est avec compassion que l’on voit se dérouler les évènements dramatiques des ces jeunes adolescents, tous voués à l’échec.
C’est dans ce sens que le film porte ses fruits.

Un film poignant et un jeune réalisateur français dont on est fier.

Brotherhood c'est 75 minutes à 200 à l'heure avec une histoire qui va de mal en pis, on s'ennuie pas une seconde ! Bien que le film puisse paraitre quelque peu extrême, il nous tiens bien en haleine avec de décisions plus insensées les unes que les autres. Quand les mauvais leader se retrouve face à des idiots !

Une histoire vraie et touchante, nous permettant aussi de voir les conditions de vie plus que difficile en Afrique remettant en question le problème de l’excision. Un film à voir absolument

Un bon film Français comme on sait les faire, un prophète vous immerge dans une atmosphère carcérale très réaliste !

Un film absolument génial. Une comédie sombre et intelligente dans l'esprit de Rushmore. On retrouve ici une histoire grave pour simplement raconter une histoire sur la relation entre un enfant ingrat et un père faible. World's greatest dad est une comédie pour adultes : perspicace, originale, dérangeantes pas moments, hilarant .... Robin Williams parvient à être malheureux, méchant, touchant, drôle sans aucun problème.

La comédie romantique pour garçon ! Qui en plus arrive à s’écarter des clichés du genre pour donner quelque chose de rafraîchissant.

Un film de SF qui prouve qu’il ne faut pas X millions de dollars pour faire un bon film, un scénario béton est largement suffisant.

Un bon film vous propose "J'ai tué ma mère" . Ce film se veut une fenêtre sur une réalité sans âges et sans frontières. C'est un cri primal, un exposé sur l'amour et la haine la différence l'incompatibilité et les impossibles rôles que la vie nous impose

Critique d’Olivier, merci !

Fish Tank est le premier long métrage de la réalisatrice Andrea Arnold. Le film met en scène la froide et dure réalité d'une banlieue anglaise défavorisée, tout en faisant ressentir au spectateur avec une grande maîtrise les sentiments et les rêves de son personnage principal. La jeune Katie Jarvis crève l'écran et la bande son est excellente.

 Des nouilles aux haricots noirs - Un Bon Film : Critique de poutchyboy, merci ! Un chef d'oeuvre allégorique sur la solitude et l'ignorance du monde qui nous entoure, les batailles intérieures et les remises en question sur la capacité d'adaptation de l'homme et les heureux (?) hasards de la vie mis en scène avec beaucoup d'humour, une sensibilité hyper touchante. Une comédie dramatique très émouvante mais aussi décalée et poétique. Le tout, accompagné d'une touche d'humour. A voir absolument.

Un très bon film qui mériterait à être plus connu : Fish Story raconte comment une chanson Punk a sauvé le monde ! Très beau film, bien monté, un tantinet nostalgique et poétique.

Moitié documentaire, moitié film de la vie du célèbre DJ, on ne peut qu’être transporté par sa musique envoutante.

Déroutant est le mot qui qualifie le mieux le film, l’expérience du film est tellement crédible qu’elle nous fait douter sur nous-mêmes !

Le film commence comme une simple tranche de vie dans un bled paumé de l’Amérique profonde. Sam Rockwell nous surprend encore dans ce rôle d’inadapté de la vie, mais tellement plein d’amour et de gentillesse, il est sublime. Un père-enfant.

Kate Beckinsale est une mère responsable qui tente de se reconstruire, elle travaille et prends soin de sa fillette comme elle peut.
Sa mère est drôle et a une tendresse particulière pour l’ex-mari et père de sa petite fille.

Michael Angarano est un adolescent coincé et perturbé par le départ de son père, il va tomber amoureux et le crapaud va se transformer en prince charmant : il devient lumineux.
Olivia Thirlby son amoureuse est une gamine bigleuse et différente, mais s’avère jolie et pétillante. Tout le reste du casting est formidable: Griffin Dunne est un père coupable, Jeanetta Arnette est une épouse compréhensive est une mère aimante.

Un évènement va bouleverser l’ordre des choses et le film va prendre des allures dramatiques mais sans pathos.
Chacun va se transformer face à cette tragédie. Une fin de film éprouvante avec une petite lueur d’espoir pour Arthur et sa famille.

David Gordon Green , jeune réalisateur, a déjà fait preuve de son talent et semble bien parti pour continuer.

Un excellent film de Michel Gondry, servi un humour délirant, d'excellents acteurs (Jack Black, Yasiin Bey...) et un regard tendre et nostalgique sur un passé pas si lointain.

L’histoire reflète bien la difficulté de trouver un travail et d’élever seule son fils

Les rôles sont tous réussis. J’adore le grand-père, Alan Arkin, looser qui attend le gros lot mais qui n’accroche que des affaires bancales. Rose (Amy Adams) porte merveilleusement son prénom et de la voir récemment dans The Master me permet de réaliser la qualité de son jeu d’actrice. Norah la soeur est très attachante et le fils joue bien son rôle de gamin décalé. Belle brochette !!

Les américains nous réservent toujours de jolis films discrets mais de vrais petits bijoux.

Critique de Pallou, merci !

Quatre séquences déjantées où on bascule de l’esquisse du sourire au rire franc qui se transforme vite en une émotion vous étreignant le cœur. Des faux durs, des losers à la sensibilité à fleur de peau…Un pur bonheur!

Western des temps modernes, les frères Coen nous embarque dans une épopée froide, violente et tendu avec une mise en scène d’enfer.

Showing 61–80 of 125 results