Une vraie merveille d’ingéniosité ! Un film vraiment critique sur la jeunesse et la survie.

Christine (Sylvie Testud) mène le film avec sa folie refoulée, son amour et sa haine démesurés.
Elle est chétive, sombre, tourmentée, mal-aimée par sa mère, elle joue avec austérité, elle est presque effrayante.
Léa (Julie-Marie Parmentier) est plus naïve, plus joyeuse aussi, son amour pour Christine est simple, naturel et sincère, une enfant limitée mais bonne fille, les deux comédiennes sont captivantes.
La mère Isabelle Renauld est un monstre d’égoïsme et développe une sorte de parano envers Christine accompagné de dégout. Elle aime sa petite dernière Léa mais à sa manière, tout de même prête à l’exploiter. Personnalité paradoxale, une femme libre, dure et bien seule.

Une réalisation sobre, on retrouve presque l’univers de René Clément dans Gervaise. Une très bonne adaptation de l’histoire des sœurs Papin.

Critique de Clément, merci !

Le premier film de Park Chan Wook, réalisateur d'Old Boy, est un pur chef d'oeuvre de tension et de mystère. L'histoire est très prenante et le film est également un très bel objet de reflexion sur les tensions entre les 2 Corées. Brillament réalisé il se paye aussi le luxe d'un casting hors pair avec Song Kang-ho que l'on a déjà vu dans d'excellents films comme Memories of Murder et plus récemment Parasite et Lee Byung-Hun (J'ai rencontré le diable, A Bittersweet Life). Leur prestation ainsi qu'à tous les autres acteurs du film est excellente et on peut déjà y voir la patte de Park Chan Wook s'exprimer, ce qui est d'autant plus plaisant dans un film aussi particulier que celui ci.

Showing all 3 results