The Lobster est un film très étrange, le film est traité d’une façon très grave et très oppressante, mais c’est l’étrangeté qui caractérise chaque personnage qui fait tout le charme du film. Le jeu d’acteur, toujours impassible aux situations toujours plus loufoques les unes que les autres risques de vous bluffer. Le casting de super bonne qualité aide beaucoup à jouer sur ce type de comique. The Lobster est un film unique qui vaut vraiment la peine d’être regardé si vous aimez les comédies excentriques ou tout simplement si vous voulez voir quelque chose de différent.

Critique de Cécile, merci !

Ce film indien est un petit bijou , il nous transporte en plein cœur de l’Inde dans un univers merveilleux, où une relation épistolaire va naître…

The Spectacular Now est un merveilleux conte sur l’adolescence : de l’amour, de la recherche de soi, du regard des autres, en passant par la relation avec les parents… Tout y passe ou presque, et tout est traité avec justesse grâce aux deux acteurs principaux qui font une très bonne performance dans leurs rôles respectifs, ils nous transportent réellement dans leur univers ! The spectacular now est sans conteste un très bon film romantique sur l'adolescence à découvrir.

Comment derrière un film qui parait superficiel et creux on peut faire une belle découverte. Au delà de la simplicité apparente du synopsis le film vaut le coup d’être visionné jusqu’à la fin car il traite de bien plus qu’une histoire d’amour de cinéma. Chacun projette son propre idéal masculin ou féminin sur l’autre et c’est un problème inhérent à notre société actuelle: les filles sont élevées avec des séries et des films d’amour à l’eau de rose et les hommes rêve leur sexualité au travers du fantasme pornographique, dans un cas comme dans l’autre cela ne correspond pas à la vie telle qu’elle est… Vraiment ce film vaut le détour, car sans vouloir être moraliste il vous fait rire!

Critique de Cinevu, merci !

Beau comme Bowie et la Belle des Champs
Trop de lumière, trop ceci, trop cela, c’est joli comme un clip texan poussiéreux juste comme il faut.Mais c’est sans compter sur les acteurs : Casey Affleck est un acteur hors pair avec une grande dimension romantique façon Gosling et là il est pile dans son domaine de prédilection. Rooney Mara est sublime et Ben Foster est magnifique de pudeur. Pour finir Keith Carradine est juste là , rassurant et protecteur.

C’est doux comme une chanson d’amour et on se laisse emporter par la ritournelle. On se surprend à pleurnicher et l’amour nous gagne.

Un film qui finit par nous piéger par son grand romantisme, ses images lumineuse et sa grandeur d’âme.

Chapeau bas à David Lowery qui sait toucher là où ça fait mal.

Critique de Sarh, merci !

Un très bon film ! Que je conseille fortement aux jeunes ! Ça parle de la légende du comte saint-Germain .c’est un peu comme Harry Potter. Ou les héros du film revient en arrière les années 50 , 60 pour voir d’autres personnes et accomplir leur soit disant devoir. Et la suite du film est bleu saphir puis vert émeraude.

Enfin un film d’action qui bouscule l’ordre établi. On en a marre des bastons pour les bastons, là on a une histoire, un univers, des fées clochettes, une ballade nocturne dans Bucarest et on ne circule mais pas forcément à 150 Km/h, toutes sirènes hurlantes.

On suit Charlie dans sa quête amoureuse, il est naïf .comme débarqué de la lune. Il va sauver sa belle tant bien que mal et sans faire les gros bras. Shia LaBeouf est un anti-héros mal fagoté et malingre amis attachnat. Evan Rachel Wood est troublante comme une tragédienne des temps mordernes.
Ses potes routards sont vraiment poilants et totalement collés au plafond. Mads Mikkelsen est une brute sanguinaire fou d’amour, ténébreux et violent, ce type sait tout faire.
Fredrik Bond réinvente le genre et c’est tant mieux. Un peu douceur dans ce monde de brute !

Si vous avez gardé votre âme d’enfant, Moonrise Kingdom se chargera de vous la raviver. Il n’en reste pas moins envoutant, subtil et coloré !

Rien à jeter.
Jason Lew et Gus Van Sant font vibrer toutes les cordes sensibles sans tomber dans le pathos. L'alchimie entre les deux comédiens Mia Wasikowska et Henry Hooper est immédiate. Vous risquez de rire, de verser votre petite larme aussi, mais surtout de passer un super moment.

Une comédie anglaise qui dépeint le quotidien d’un jeune homme pas vraiment comme les autres. Bande-son de qualité, humour, romance, tout y est !

J'ai aimé ce film pour ses costumes, l'époque à laquelle le film se déroule et les acteurs.
Un mélange de Drame et de Romance, on se sent embarqué avec le convoi du cirque et on s'attache vite à l'éléphante.

Flipped vous transportera dans vos souvenirs d’enfance, léger et poétique, il profite de belles images pour vous conter une belle histoire magnifiquement racontée. On y retrouve deux point de vue, celui du garçon et celui de la fille. Bryce est ennuyé par toute l’attention qu’il reçoit de Juli, alors que de son coté Juli a le béguin pour lui.

Un film absolument génial. Une comédie sombre et intelligente dans l'esprit de Rushmore. On retrouve ici une histoire grave pour simplement raconter une histoire sur la relation entre un enfant ingrat et un père faible. World's greatest dad est une comédie pour adultes : perspicace, originale, dérangeantes pas moments, hilarant .... Robin Williams parvient à être malheureux, méchant, touchant, drôle sans aucun problème.

La comédie romantique pour garçon ! Qui en plus arrive à s’écarter des clichés du genre pour donner quelque chose de rafraîchissant.

 Des nouilles aux haricots noirs - Un Bon Film : Critique de poutchyboy, merci ! Un chef d'oeuvre allégorique sur la solitude et l'ignorance du monde qui nous entoure, les batailles intérieures et les remises en question sur la capacité d'adaptation de l'homme et les heureux (?) hasards de la vie mis en scène avec beaucoup d'humour, une sensibilité hyper touchante. Une comédie dramatique très émouvante mais aussi décalée et poétique. Le tout, accompagné d'une touche d'humour. A voir absolument.

Le film commence comme une simple tranche de vie dans un bled paumé de l’Amérique profonde. Sam Rockwell nous surprend encore dans ce rôle d’inadapté de la vie, mais tellement plein d’amour et de gentillesse, il est sublime. Un père-enfant.

Kate Beckinsale est une mère responsable qui tente de se reconstruire, elle travaille et prends soin de sa fillette comme elle peut.
Sa mère est drôle et a une tendresse particulière pour l’ex-mari et père de sa petite fille.

Michael Angarano est un adolescent coincé et perturbé par le départ de son père, il va tomber amoureux et le crapaud va se transformer en prince charmant : il devient lumineux.
Olivia Thirlby son amoureuse est une gamine bigleuse et différente, mais s’avère jolie et pétillante. Tout le reste du casting est formidable: Griffin Dunne est un père coupable, Jeanetta Arnette est une épouse compréhensive est une mère aimante.

Un évènement va bouleverser l’ordre des choses et le film va prendre des allures dramatiques mais sans pathos.
Chacun va se transformer face à cette tragédie. Une fin de film éprouvante avec une petite lueur d’espoir pour Arthur et sa famille.

David Gordon Green , jeune réalisateur, a déjà fait preuve de son talent et semble bien parti pour continuer.

Quand le générique se termine on est encore statique devant l’écran, le visage ruisselant de larmes, les lèvres partagées entre peine, joie et choc, les nerfs encore dans l’œuvre dégagés de la réalité. Après quelques minutes, on prend un peu de recul et on rit de soi-même en espérant que personne ne fasse irruption dans la pièce pour demander « Mais qu’est-ce qui te met dans cet état ? ». On a peur de dire que c’est la faute d’un film parce que, « ce n’est qu’un film après tout, je ne devrais pas sangloter ainsi c’est ridicule ». Ce n’est qu’un film mais après on se rend compte qu’on y pense, 5, 10, 15, 30 minutes après et on doit se rendre à l’évidence : on a vécu une expérience, on est marqué, maintenant il s’agit de comprendre. Le film est triste ou juste fort bien sûr, mais là c’est autre chose. Peut-être que c’est parce que le film relate une expérience que l’on a vécu, exprime un sentiment que l’on a ressenti car, on ne va pas se mentir, on les aime ces films qui nous parlent, qui parlent de nous. On réalise alors que l’on s’est peut-être trop impliqué, qu’on a tout confondu, sa propre vie et celle des protagonistes, qu’on a perdu la notion de notre propre corps, de notre propre histoire, que tout ceci est allé trop loin. Pourtant ce n’est qu’un film.

Un film aussi bon que beau ! Anderson traite avec brio d'un personnage à la psychologie plutôt déviante en lui apportant à la foi de l'amour mais assi des problèmes, deux éléments opposés qui vont pourtant l'aider à essayer d'avoir une vie normale, chacun de ces derniers poussant le héros. Adam Sendler est très convaincant dans un rôle pourtant assez éloigné de ses standards.

Un film qui se regarde pour sa bande son et son jeu d'actrices hors pair. Il mêle avec aisance l’amour et la mort tout en gardant une part de mystère.

Critique de Bouverillette, merci !

Quoi? un mec sort de taule et kidnappe une fille? super le scénar... STOP! Vous voulez de originalité? alors regardez ce film. Vincent Gallo (réalisateur/acteur principal) n'a pas hésité à se mouiller et à tenter de nouvelles expériences cinématographiques (Caméra/changement de décor) avec brio. Christina Ricci (famille Addams/Sleppy Hollow) sublime encore une fois l'acteur principal par son jeu caractéristique. La justesse des couleurs et la mise en avant des personnages, laisse pantois à plusieurs reprises. Ne vous attendez pas à voir beaucoup Mickey Rourke :)

Showing all 20 results